Bandits des mers

Sous la direction de M. Silvestro est paru Bandits des Mers, recueil de textes analytiques rares sur la Fraternité de la côte et les pirates des Caraïbes. Le directeur de cette brochure estime, dans le premier texte du recueil, qu’on associe trop rapidement la piraterie maritime à l’anarchisme et au mouvement révolutionnaire. Il veut “rectifier certains faits” et “clarifier des zones obscures” afin de démythifier la piraterie maritime. Suivent trois bons textes d’historiens anglophones patentés repiqués dans un livre français introuvable qui coûte cher.

Ces textes sérieux permettent d’appréhender la piraterie maritime comme une forme de révolte composée de banditisme, de dissidence politique, voire d’embryon de lutte des classes pré-moderne, mais aussi d’éléments traditionnalistes en quête d’un âge d’or perdu. L’ensemble offre une synthèse des éléments sociologiques et politiques de la piraterie maritime qui montre que ces “primitifs de la révolte” furent certainement des révoltés et des contre-culturels, mais qu’ils naviguaient à contre-courant de la modernité et se sont échoués on ne sait où.

Brochure. 96 pages. 7 x 8½ po. 4,00$

Première publication: 2010.

Téléchargement gratuit ici: Brochure Bandits des mers

Publicités